Bilan carbone pour les entrepreneurs romands - Zerocarb
9 septembre 2022

Une magnifique application web « verte » vient d’apparaître, ou plutôt d’éclore en Suisse Romande, zerocarb.ch (lien vers la home du site)

C’est encore une jeune pousse, mais le choix de Laravel pour ce développement apporte de la puissance et permettra flexibilité et scalabilité.

Au niveau économique, le célèbre pragmatisme Suisse a encore fait des merveilles, en mutualisant les moyens de l’inventeur/fondateur, Philippe Nicod, avec ceux de la Banque Cantonale Vaudoise et de l’Université de Lausanne, via l’incubateur de start-up UCreate.

Petit retour en arrière sur ce projet :

Calculateur de carbone pour les entreprises

En cette période tendue sur le plan environnemental, et depuis peu aussi au plan énergétique, l’objectif de Zerocarb est de permettre aux entreprises d’évaluer simplement la consommation globale de carbone qu’induit leur activité.

Un bilan carbone n’est donc plus réservé aux très grandes entreprises, l’outil en ligne de Zerocarb réduit à la fois le coût et la complexité de l’analyse.

L’outil permet d’avoir un comparatif des émissions avec la moyenne des entreprises de la même branche.

Il permet aussi de sauvegarder les données, puis de visualiser l’évolution des émissions carbones dans le temps, en fonction des mesures prises.

D’ailleurs le site Zerocarb propose de nombreuses pistes d’économies pour aider les entreprises membres à progresser dans leur démarche environnementale.

Coté gestion du site par notre client, celui-ci dit apprécier vraiment le module d’administration qui lui permet de modifier très très facilement pratiquement tous les contenus du site.

Une méthodologie interactive appréciée

Le développement de l’application web s’est déroulé en deux phases ;

La première étape a consisté pour Transycons à créer des mockups (représentations) pour chaque page du site, de manière à clarifier au maximum le besoin avant que les développeurs (ces exécutants doués) n’entrent en scène.

Dans la foulée, le web-designer Transycons à crée un graphisme sur mesure pour habiller le site. Au départ il a proposé plusieurs options, puis il a continué dans la direction choisie par le client (sobriété…).

A noter que nous avons aussi crée une petite animation pour la page d’accueil.

Ensuite, lors de la deuxième étape, les développeurs ont crée la structure du site, et ils ont développé les fonctionnalités prévues, y compris l’interfaçage avec les données d’ordre géographiques de sites extérieurs.

Il convient aussi de noter que le travail a été très interactif, spécialement lors des échanges périodiques entre les porteurs de projet Philippe Nicod et Hugo Baumberger, et le management de projet Transycons. En effet, comme l’idée du projet avait éclose de manière assez récente, certains points n’avaient pas été envisagés, ou pas pensés jusqu’au bout, et bien souvent l’équipe Transycons a été force de proposition sur la manière de répondre à certains points en suspens. Le mérite en revient largement à la partie cliente, qui par son ouverture, a pu bénéficier d’un apport intellectuel et d’une expérience fonctionnelle que tous les clients ne souhaitent pas forcément, considérant parfois notre agence de développement web comme un simple exécutant…

Enfin le site a été, comme il se doit, livré avec sa notice pour le webmaster du client.

Laravel avec Livewire

Sur le plan technique, nous avons choisi d’utiliser Livewire, qui est un framework fullstack développé pour Laravel et qui permet de créer simplement (donc rapidement…) des interfaces dynamiques. En effet, il permet d’inclure facilement et intelligemment des composants sur des pages web. Dans Livewire le développeur dispose au même endroit les éléments du front-end ET du back-end.

On notera aussi que la logique de Livewire est, fort heureusement, compatible avec celle du SEO.

Tailwind CSS a le vent en poupe

Spécifiquement sur la partie CSS (les feuille de style qui donnent l’aspect visuel des sites), nous avons eu recours à Tailwind CSS qui est – aussi – un framework open source.

Sa principale spécificité est qu’il permet de créer via sa librairie une liste de classes CSS qui peuvent être utilisées pour donner le style de chaque élément. A contrario, il ne propose pas comme nombre d’autres frameworks CSS de séries de classes prédéfinies pour des éléments visuels.

Les caractéristiques de Tailwind lui permettent d’être utilisé à grande échelle, et en tout cas, en ce qui concerne Transycons, une large partie de nos développeurs front-end ( = la partie que voient les visiteurs du site) se sont déjà appropriés Tailwind, avec des niveaux de séniorité très différents selon les personnes.

Il est notamment apprécié pour les gains de temps qu’il permet de réaliser en développement et maintenance.

Certes, Tailwind est par nature focalisé sur les projets sur mesure, mais il n’en reste pas moins un outil précieux.

Comme il a été lancé fin 2017, il est encore trop tôt pour savoir si il aura une popularité aussi durable que celle de l’indémodable pionnier Bootstrap, qui lui remonte à 2011 et a beaucoup progressé. On peut cependant être raisonnablement optimiste…

Zerocarb, calcul de la consommation de carbone des entreprises suisses

En conclusion, on peut dire que le mot d’ordre de ce projet a vraiment été la flexibilité et l’agilité. Il est agréable pour tous de travailler dans un excellent état d’esprit, respectueux, collaboratif, et même presque « Zen »

Nous souhaitons très sincèrement un plein succès à Zérocarb, qui mérite d’aller encore plus loin. Une V2 est déjà évoquée, en fonction aussi des retours et suggestions des utilisateurs « pionniers ».

Le fait que le prix de l’inscription au site soit libre est un booster de popularité bienvenu !

Philippe Nicod a donné rendez vous fin octobre pour un premier bilan. L’équipe roumaine qui a développé cette appli web Laravel est donc impatiente d’y être !