16 octobre 2017

Au bout de 15 ans de développement, il est temps de faire le point sur la boite à outils que nous utilisons. Et PHP est plus que jamais incontournable chez nous, avec son compère MySql et les technologies classiques pour l’intégration front office responsive.
Certains disent PHP en perte de vitesse, d’autres le moquent au profit de langages plus sophistiqués, mais si l’on regarde quel sont les outils les plus utilisés dans le développement web Opensource, il sont bien souvent basés sur un PHP, lequel ne cesse d’évoluer.

Certes certains outils sont en fort recul, comme Typo 3, mais d’autres sont au contraire en plein boom, comme par exemple Laravel, nous assistons donc juste à une « destruction créatrice » chère à certains économistes.

Voici en quelques mots comment nous nous positionnons, en général nous disposons de deux outils susceptible d’être utilisé pour un besoin, de manière à pouvoir choisir ou adopter à chaque fois le plus adapté, sans renoncer à utiliser un outil alternatif.

Pour les sites vitrines, WordPress ou un framework PHP

Ayant développé des milliers de sites vitrines, il nous est vite apparu que nous avions besoin d’un outil capable de générer les bases d’un site pour éviter les travers du copier coller entre sites « approchants ». Et d’une console d’administration des données du dite simple et intuitive. Nous avons donc développé en PHP, en nous inspirant de Zend, une solution que nous mettons régulièrement à jour. Elle permet aux utilisateurs d’éditer facilement une grande partie des données, la limite par rapport aux CMS classiques (plus complexes) étant juste au niveau de la création de nouvelles pages de contenu.
En parallèle, nous utilisons beaucoup WordPress là où c’est pertinent, cette solution est appréciée par de nombreux utilisateurs car elle est facile à administrer. Mais d’une part nous souhaitons faire les choses à notre manière; bien souvent les clients nous proposent des thèmes qui effectivement font gagner du temps si les fonctionnalités du sites correspondent exactement à ce pour quoi le thème a été prévu, mais dès qu’on s’en écarte on regrette vite de ne pas être partis d’une version de base de WordPress. Et d’autre part WordPress a été conçu comme un outil de blog, il peut tout à fait aller au-delà, mais dès lors qu’il est question de construire des usines a gaz, il vaudra mieux privilégier un développement spécifique, via un framework par exemple.

Pour les sites ecommerce, PrestaShop, Magento, etc…

Il y a fort longtemps, nous utilisions la solution OpenCart. Mais elle n’était pas forcément optimale pour les besoins des pays francophones. Nous avons alors élargi notre palette à Magento… jusqu’au saut qualitatif de PrestaShop à la version 1.4, qui nous avait amené, nous comme nos clients à généralement privilégier la solution PrestaShop, beaucoup plus légère…

L’arrivée récente de la version 1.7 de PrestaShop qui commence à utiliser Symfony et d’autres éléments du monde OpenSource a un peu rebattu les cartes, entre ceux qui veulent la nouvelle version encore « hybride » et ceux qui préfèrent la sécurité offerte par la v1.6, à voir ce que l’avenir nous réservera…

Pour les sites sur mesure, Symfony ou un framework apparenté à Zend.

Quand un projet web arrive à un certain niveau de complexité, développer avec un framework (PHP) peut faire gagner un temps précieux.
Nous avons réalisé et progressivement perfectionné un Framework adapté au type de projets web que nous traitions, à savoir qu’il n’embarquait que les éléments nécessaires, et s’inspirait par certains aspects du framework Zend.

Ce framework, qui incorpore des éléments de console d’administration standardisés, nous donne toute satisfaction, mais nous travaillons aussi avec d’autres frameworks PHP « mainstream ».

En effet, certains clients veulent choisir l’outil technique, et ils veulent pouvoir bénéficier en cas de besoin du support d’une communauté opensource très conséquente autour de l’outil.

C’est la raison pour laquelle nous sommes de plus en plus amenés à développer avec le framework Symfony, et si il est question d’utiliser d’autres solution, comme Laravel ou autres, nous avons toute la motivation nécessaire pour cela.

Voilà la situation à ce stade, elle n’est pas du tout figée et si une occasion se présente d’élargir la gamme de nos technologies, nous sommes prêts, comme par le passé, à investir du temps et de l’énergie pour la maîtriser également…