14 septembre 2016

Transycons a eu assez régulièrement tangence avec Symfony, soit lors d’appels d’offre, soit pour remplacer des sites auparavant réalisés avec Symfony, ou bien encore pour réaliser la maintenance de sites réalisés avec Symfony.
Jusqu’à il y a peu, le fait de disposer de notre propre Framework en PHP nous donnait, du point de vue technique, la possibilité de réaliser une quasi infinité de projets, donc nous en contentions sans problèmes, mais d’un point de vue commercial Symfony représente une vraie opportunité.programmation-offshore-symfony
Et donc suite à un appel d’offre récent pour la poursuite d’un développement Symfony pour une start-up de la Fintech française (lien vers l’article précédent ; Développement sous Symfony en régie semi-dédiée) nous avons démultiplié notre implication tant quantitative que qualitative dans le développement nearshore avec Symfony.

Mais avant d’avancer plus avant, petit panorama sur le Framework Symfony :

Symfony, la puissance d’un Framework opensource en PHP

Le Framework Symfony remonte à 2005 et a au départ été développé par une agence web française, Sensio. Il a rapidement été ouvert à la communauté Opensource, il est aujourd’hui utilisé par plus de 300 000 développeurs (lesquels ont développé des milliers de « bundles », composants). Comme les autres framework de développement il permet un gain de temps appréciable en évitant lors de chaque projet de refaire des taches de base.
Beaucoup plus puissant et polyvalent qu’un simple CMS, il est aussi très flexible ; il est possible de n’utiliser que des élements isoles sans le Framework, et il y a interopérabilité avec d’autres librairies PHP que celle de Symfony.
Les applications développées avec Symfony sont bien sûr maintenables et upgradables.

Un framework de développment PHP avec une sacré carte de visite

La force de Symfony c’est aussi d’être, de plus en plus, un composant d’autres outils OpenSource PHP majeurs, des CMS notamment, comme Drupal, Ez Publish, Laravel…
Il est aussi à la base de l’outil de création de Forum phpBB, du CRM OroCRM, ou encore de la plate forme de web Analytic Piwik.
Et, last but not least, il sera à la base du back office de PrestaShop, au départ pour les pages produits et modules pour la version 1.7, puis les autres pages du back office migreront aussi progressivement au fil des versions ultérieures…

Symfony pour Transycons

Le très léger Framework maison Transycons (même très largement inspiré de Zend) peut faire peur au niveau de la maintenance, même si il est basé sur PHP, et de fait dans certains cas les prospects veulent impérativement des Framework bien en vue, à forte communauté.

Et donc afficher une vraie expertise sur des framework opensource « stars » était dans la logique de notre développement.

Ensuite PrestaShop est une des solutions « phare » de Transycons… donc si le back-office de PrestaShop migre progressivement sous PrestaShop, il est logique que Transycons migre lui aussi (au moins partiellement) vers Symfony, car ainsi la boucle est bouclée.

Enfin qui dit maîtrise d’un outil puissant comme Symfony dit perspective de gagner encore plus de gros projets ambitieux comme les programmeurs PHP les aiment. C’est donc aussi un moyen de fidéliser les développeurs et d’attirer une relève jeune et talentueuse…

Et le fait d’avoir un programmeur senior / chef de projet ayant travaillé et travaillant int
ensément sous Symfony nous donne la possibilité de monter en puissance rapidement si nécessaire, car la diffusion du savoir spécifique et pointu sera désormais bien plus simple et rapide.

Bref Transycons a désormais une nouvelle et belle corde à son arc, mais elle ne devra pas éclipser les précédentes ; en effet la courbe d’apprentissage de Symfony fait qu’il faut réserver en priorité ce Framework aux projets d’envergure significative, car pour paraphraser notre directeur technique pas besoin d’un marteau piqueur pour enfoncer un clou 😉