Vous êtes ici : 

Transycons a démarré il y a quelques mois un nouveau type de développement offshore en sous traitance pour une start-up française du secteur de la Fin-tech. Pour ne trahir aucun secret, celle-ci a conçu un système de paiement original et innovant, pour partie développé en interne, et avait besoin d’un développeur Symfony expérimenté, en dédié, pour l’aider à finir le développement de leur solution, rédiger des API, intégrer les premiers sites e-commerce partenaires… vaste programme…

Nous avons bien essaye d’orienter le client vers notre système de régie mutualisée, du fait de notre expérience qui montrait qu’il était fort rare qu’un client réussisse à employer sur la durée une personne à 100 %, ni plus ni moins, (sans parler de la contrainte des congés et aléas divers) mais le client insistait beaucoup sur le principe de régie dédié d’une personne clairement identifiée.

A ce moment là nous disposions potentiellement d’un développeur très expérimenté (PHP avec divers Framework, Java, Xml…), ayant aussi des compétences de chef de projet, et qui avait déjà travaillé avec Symfony, notamment pour réaliser des évolutions sur les sites existants, mais il n’était pas non plus le plus grand expert sous Symfony, ce que nous n’avions pas caché au client.

En revanche, il était disponible très vite, il était extrêmement motivé par un tel projet, donc nous avons conclu le marché avec le client, et nous n’avons pas facturé la fraction de temps du développement qui a été nécessaire au développeur pour affiner sa connaissance de Symfony.

 

Un développeur dédié en régie offshore…

 

Au final le client a eu ce qu’il voulait, c’est à dire avant tout un homme dédié, stable. En effet, il y avait beaucoup de choses à connaître sur ce projet, donc le fait de conserver une seule et même personne était fondamental, quitte à patienter un peu si elle est en congés. Briefer d’autres personnes aurait impliqué de vraies pertes de temps le temps qu’elle s’approprientprogramation-regie-semi-dediee le projet.

Le fait aussi que ce développeur ait aussi la compétence de chef de projet, et donc une meilleure maîtrise des langues étrangères qu’un développeur Lamba, a bien aidé les échanges directs qui sont beaucoup plus la règle en régie dédiée que sur des projets au forfait ou même en régie mutualisée. Et cela a aussi permis de limiter la dépendance vis à vis du donneur d’ordre grâce à une autonomie accrue du développeur dédié.
A noter toutefois que quand il faut connaître et reprendre tout un historique, être chef de projet ne rend pas pour autant devin, et il faut que le représentant du client passe un minimum de temps sur le transfert de connaissances…

 

Mais pas toujours à plein temps non plus…

 

Comme nous le pressentions avant le démarrage, le développeur dédié n’a jamais été vraiment occupé à plein temps.
En effet son interlocuteur technique côté client, lequel l’alimentait en travaux, est lui même un développeur, donc son temps est limité, il a besoin de concentration et à certains moments il n’est pas disponible pour donner les indications nécessaires, valider les travaux réalisés ou même confier une nouvelle tâche.

Au départ le développeur a utilisé les temps morts de développement pour parfaire son expertise sous Symfony, donc cela tombait bien et nous avons réalisé cet investissement de bonne grâce. Mais par la suite comme la situation s’est poursuivie, nous avons fait en sorte que le développeur soit impliqué sur de la maintenance évolution de projets sur lesquels il avait participé, de manière à ce qu’il soit correctement occupé et que le client ne soit facturé que des temps de développement dont il a directement profité.

 

Au final une régie offshore sur un gros temps partiel qui arrange tout le monde.

 

Avec un peu de recul, on peut considérer que le développeur travaille environ les 2/3 de son temps pour son client français Fintech. On est restés en gros sur le principe de la régie dédiée, mais en se laissant des deux cotés un peu de latitude. Et donc le développeur, à coté de son activité principale, peut faire un peu de gestion de projet, ou un peu de maintenance, voire donner un coup de main sur un pan de programmation PHP ou XML d’un projet au forfait que Transycons développe.

Au final grâce à cette activité Transycons a largement renforcé son expertise et développé sa crédibilité sur Symfony, ce point spécifique fera d’ailleurs l’objet très bientôt d’un article spécifique car il mérite d’être davantage développé…