Vous êtes ici : 

juillet 12, 2016 by Vie de Transycons No Comments

pagaille au dehors…

 

Une de nos équipes de développement (un associé / manager, un intégrateur front office et un programmeur PHP) s’est donc rendue à Paris un peu avant le PrestaShop Day du 2 juin.

Première difficulté, le logement. En jeunes développeurs vivant avec leur temps, ils se sont vite penchés sur la solution en ligne Air BnB, mais ils ont essuyé plusieurs refus de la part de gentils loueurs. Comme quoi il ne suffit pas d’être jeune, beau, bardé de diplôme et hyper compétent en développement offshore, il faut montrer patte (passeport) blanche. Mais leur ténacité a payé, ils ont finalement été acceptés dans une studette coquette chère à l’humoriste.

 

Ensuite, outre les grèves SNCF déjà devenues alors une quasi tradition, s’annonçait pour le jour du PrestaShop Day une bonne grève RATP (transports parisiens). D’où la nécessité de partir plus tôt du Prestashop Day, marge de sécurité supplémentaire oblige pour parvenir à rentrer à la maison.

Enfin, à l’arrivée à la porte maillot pour prendre une des rares navettes vers leur aéroport, de nouveau un grand moment de tension. Les grèves aériennes devaient débuter le lendemain 3 mai, mais finalement de nombreux vols étaient annulés des le 2 après midi. Heureusement pas le leur, mais nos vaillants développeurs ont eu peur de ne pas pouvoir regagner leurs pénates offshoresques…
Les français ne se rendent pas forcément compte de la situation parfois dramatique d’étrangers dont le vol vient d’être annulé. Pour l’avoir vécu (heureusement en ayant de la famille dans les parages), vers certains destinations il n’y a pas des vols tous les jours, les vols suivants n’ont souvent que très peu de places disponibles pour recaser tous les passagers des vols annulé, on peut parfois perdre beaucoup de temps… bref c’est la galère complète, ces étrangers pour lesquels visiter Paris était une fête se retrouvent sans logement prévu voire accessible, parfois ils ont pratiquement épuise leur budget, ils ne savent pas ou s’adresser, ils vont manquer des jours de travail… un vrai cauchemar…

 

Ceci dit je ne jette pas nécessairement la pierre aux manifestants, lesquels défendent le maintient des mêmes règles pour tous, c’est à dire une certaine conception de l’égalité.
Et si quelqu’un vous dit que « la France va mieux », c’est probablement un menteur de profession… Mais chut, si il y a quelque chose qui marche bien en France, c’est bien l’interdiction, les dirigeants en sont au point de vouloir interdire les manifestations au prétexte de débordement qui sont le fait d’une minorité qui elle n’est pas du tout la manifester, mais pour détruire… et la censure rode de plus en plus sur l’internet, les propos un peu polémiques se trouvant facilement condamnés à des dizaine de milliers d’euro d’amende par les tribunaux du pavoyage-pays-chaosys dit de la liberté…
Ce qui est triste est que la France actuelle semble ne plus avoir les moyens de remonter la pente, et ceci pousse aux blocages réguliers… espérons des jours meilleurs… fin de parenthèse…

 

Enfin si les inondations possibles n’ont pas réellement touché Paris, très protégé, ça n’a pas été le cas de villes proches, d’autant que beaucoup de bassins de rétention d’eau, utilisés à d’autres fins que la prévention des inondations, étaient presque pleins et n’ont donc pas pu pleinement jouer leur rôle protecteur. Un de nos clients situé au sud de Paris a été fortement affecté car une part importante de ses salariés a été sinistré.

Enfin, il faut noter que ce n’est pas la première fois que nos (rares, et du coup de plus en plus rares) déplacements a Paris sont perturbés. Nous avions envoyé il y a quelques années un développeur PHP pour une mise en main de 2 jours chez un client, et celui ci a été bien inspiré de se renseigner car pour son retour, encore un jour de grève, il a réussi à identifier et donc attraper la seule navette de la journée vers l’aéroport de Beauvais…

 

Gros points d’interrogation au dedans…

 

Mais me direz vous, au moins le PrestaShop Day, vitrine de la très belle réussite du français PrestaShop dans le domaine du e-commerce, s’est avéré instructif, non ?

Bien sur qu’il l’a été, ceci dit, la version 1.7 n’est pas sans poser quelques soucis ;

– En effet, la nouvelle version 1.7 sera largement basée sous le Framework PHP Symfony, ce qui veut dire qu’il n’y aura pas de compatibilité avec les versions précédentes, dont la très utilisée actuellement v 1.6 PrestaShop…

– Grincements des utilisateurs mais aussi des éditeurs de modules PrestaShop qui sont un peu fatigués par les changements drastiques fréquents qui les obligent à redévelopper régulièrement leurs modules…

– Beaucoup de points sensibles n’étaient visiblement pas encore tranchés, et la multiplication par les responsables PrestaShop d’appels à la communauté pouvait laisser songeur… mais qui vivra verra…

Bref les déplacements professionnels pour se tenir au courant des dernières nouveautés ont du bon, mais développer en offshore, loin de tous les aléas, est très appréciable, et paradoxalement gage de stabilité bienvenue.
D’ailleurs si certains entrepreneurs français du développement web recherchent un asile offshore pour pouvoir travailler en paix, nous devrions pouvoir leur faire une petite place dans nos locaux!
En Roumanie, il y a parfois des soulèvements contre les excès manifestes et abus des politiques, comme celles qui a abouti à l’arrivée d’un gouvernement de spécialistes à la fin 2015, mais les manifestations monstres ont surtout lieu les soirs ou les WE, elles n’empêchent personne de travailler, mais juste de dormir ceux qui ont manifestement des choses à se reprocher…