Vous êtes ici : 

Pour beaucoup l’utilisation d’un CMS (Content Management System, à savoir un outil de gestion de contenu) généralement open-source, pour réaliser un nouveau site web est devenue une évidence.

Les avantages des sites sous CMS sont en effet nombreux :

dash
  • Pas de coût de licences, ni directement ni au travers de l’hébergement (qui se fait généralement sur serveur Apache – Linux).
  • Existence pour les principaux CMS open-source (WordPress, CMS Made Simple, etc) de communautés nombreuses, ce qui peut permette d’assurer la maintenance d’un site en passant une autre entreprise que celle qui a crée le site (plus de liberté/d’indépendance).
  • Le CMS apporte une base qui permet de gagner du temps par rapport au développement d’un site «from scratchs», c’est à dire en partant de zéro.
  • La console d’administration des CMS permet à des utilisateurs finaux un peu formés de faire eux même leurs mises à jour du site, au moins les plus simples.
  • Il existe de nombreux modules qui permettent d’intégrer un grand nombre de fonctionnalités aux sites tout en limitant les coûts de développement ainsi que les incertitudes.

En revanche, la création d’un site avec un CMS (simple ou sites e-commerce d’ailleurs) demande à être attentif aux points suivants.

  • Chaque CMS a ses points forts, et aussi ses points faibles, il faut être bien au clair sur son besoin, et ne pas choisir un CMS simplement car il est à la mode, ou parce que tel voisin, tel concurrent ou tel confrère l’utilise pour son site (sans que son besoin soit nécessairement le votre ni que vous sachiez forcément si le CMS retenu le satisfait…).
  • Il faut aussi bien étudier la compatibilité de différents modules entre eux (spécialement lors des projets de création de sites e-commerce), surtout si:
    – Ces modules ont été développés par des entreprises qui ne sont pas complètement intégrées à la communauté du CMS,
    – On achète pour un même site des modules réalisés par des sociétés différentes (dans ce cas la compatibilité n’est absolument pas leur priorité)
    – Les modules en question ne peuvent fonctionner qu’en appelant des éléments sur le serveur de l’entreprise concepteur, car cela rend les modules impossibles à modifier, et donc il devient impossible de remédier aux problèmes de compatibilité avec d’autres modules.
  • Pour la création de sites très spécifiques, le développement en partant de 0, qui offre plus de libertés, peut être préférable à la modification du cœur des CMS, dont la modification peut se révéler délicate, et peut comporter des conséquence difficilement prévisibles.
  • Etant très répandus, les CMS sont des cibles de choix pour les hackers/pirates de tous poils et de tous pays. Il est donc très important pour la sécurité du site de faire régulièrement des mise à jour à des versions actualisées (mais stables!) du CMS. Comme ces mises à jour risquent de dégrader certains éléments du sites qui doivent être adaptés à la nouvelle version du CMS, il est recommandé d’avoir recours à un webmaster spécialisé, ce qui représente un coût qu’il faut prendre en compte dès le lancement du projet.
  • La mise à jour de la version du CMS peut avoir un impact négatifs (bugs) sur les modules déjà installés. Il faut donc aussi parfois rechercher une version actualisée de ces modules. Or ces mises à jour ne sont pas toujours disponibles rapidement, parfois les mises à jour sautent des versions du CMS laissant des versions orphelines de modules

wp

  • Il ne fait pas négliger le coût du recours aux modules; parfois des fonctionnalités qui semblent très basiques sont optionnelles, au travers de modules à ajouter, et certains sont payants.
  • Les communautés qui font vivre les CMS peuvent être instables; certains modules gratuits deviennent payants, n’étant donc plus maintenus en version gratuite, et ce sans forcément être annoncé à l’avance. Vous pouvez donc avoir fait une cotation incluant un module gratuit qui finalement n’est plus gratuit au moment de la mise en fabrication du CMS…
  • Bien souvent les informations sur les modules ne sont pas complètement centralisées, elles peuvent être difficile à trouver (recherche sur des forums spécialisés…), spécialement surtout sur l’existence de certains modules gratuits. (les modules payants sont bien évidemment beaucoup plus visibles…).

Il ne faut donc pas négliger la phase de pré-étude, et plus le projet de création de site sous CMS est complexe, plus cette pré-étude doit être fouillée, incluant souvent un test des modules envisagés. La encore il s’agit d’un coût, mais cet investissement peut éviter bien des dérives ultérieures largement plus coûteuses…