17 février 2017

Depuis quelques temps nous recevons assez régulièrement des demandes du type «combien me coûterait t-il de refaire tel site ». Bien souvent il ne s’agit pas de petits sites, mais de grands sites ou portails, fréquemment internationaux, bien installes sur leur créneau.

Parfois les contacts nous transmettent leurs codes d’accès pour faciliter l’étude, mais le plus souvent nous ne recevons rien.

Cloner un site web semble facile

Pour un « profane », cloner un site web existant semble simple, il suffit a priori de le regarder pour le refaire à l’identique. Pourtant, si on veut faire une métaphore, même un très bon ingénieur en mécanique ne saura pas refaire une formule 1 juste en l’ayant vue.

Le fait de la voir démontée (on peut comparer ça aux accès utilisateurs) l’aidera beaucoup à comprendre la conception de la voiture, mais il restera beaucoup de choses qu’il ne pourra toujours pas voir / savoir.
En ce qui nous concerne c’est la même chose, même si nous disposons d’accès utilisateur, (sachant qu’explorer toutes les possibilités offertes est parfois exagérément chronophage…) il nous manque encore beaucoup d’informations primordiales pour arriver à faire un devis précis, à savoir d’une part toute la partie admin voire super-admin du site « propriétaire », ainsi que les diverses règles de gestion interne du site qui elles aussi n’apparaissent nulle part même aux utilisateurs inscrits.

L’idéal pour faire sérieusement un devis reste un cahier des charges clair, détaillé et stable, de manière à bien cerner l’ensemble des composantes du projets et faire une étude de temps de travail adaptée, qui sera la base du devis.

La cotation pour connaître le coût d’une copie un site est un point de départ

clonage de site

Les sites « modèles » ont généralement grandi et mûri progressivement, ils en sont probablement à leur V5, v8 ou V12 …
L’objectif premier du client est probablement de savoir si il a ou peut avoir les moyens financiers de ses ambitions. Suivant si le budget annoncé est à 1000, 10 000 ou 100 000 euro, il n’envisagera pas la suite de la même manière… si suite il y a…
Mais ce faisant, en demandant de deviser des sites gigantesques, il court le risque d’obtenir des estimations (certes très approximatives) qui s’avéreront dissuasives d’emblée, coupant court à son projet.
Il vaudrait mieux définir un périmètre plus circonscrit et réaliste pour une V1, de manière à pouvoir se lancer concrètement, à un coût raisonnable, même si dès à présent on planifie les compléments de fonctionnalités souhaités pour la V2, la V3, etc

Des aspects originaux sont nécessaires dans un projet

Certes, tout le monde sait que, dans les temps héroïques, Microsoft s’est inspiré d’Apple pour lancer Windows, que Google s’est inspiré de Lycos , etc etc
Mais les « sites modèles »/de référence ont acquis aujourd’hui une avance considérable, en terme de notoriété, de base de clientèle, et également de capital SEO (l’ancienneté de l’utilisation d’un nom de domaine étant l’un des très nombreux critères – favorables – de l’algorithme de google).
Même si la réussite des pionniers peut sembler difficile à dépasser, un entrepreneur ne peut donc se contenter de refaire développer ce qui existe déjà. Si il veut sortir du lot il doit apporter des innovations, des nouveautés, des originalités, soit ou niveau du concept, soit en combinant plus efficacement différentes idées ou concepts pré-existants ailleurs. Ou sinon…

Tant qu’à faire la même chose… pourquoi s’embêter à copier ?

Si vraiment l’objectif est de faire la même chose que quelque chose d’existant, pourquoi payer pour un re-développement sur mesure de site qui même réalisé par une agence web nearshore ou offshore impliquera des coûts très significatif. Si le modèle a coûté des millions d’Euro, on doit forcément s’attendre à des coûts de développement offshore très significatifs. De toute façon il faudra refaire le travail…
Donc si vraiment il y a un besoin de copier, par exemple pour attaquer un marche / pays où le modèle est peu présent, pour cibler un public de niche, pourquoi ne pas s’entendre tout simplement avec le propriétaire du modèle ?
Il existe en effet diverses possibilités pour non pas copier un site, mais l’utiliser en toute légalité, ce qui au passage vous offrira une tranquillité supplémentaire 😉
Essayez d’explorer la possibilité d’utiliser un concept de site en marque blanche, regardez le système de franchise, et pensez aussi à essayer d’obtenir une licence, laquelle devrait être bien moins coûteuse que si vous aviez à financer l’ensemble du développement offshore d’un site complet.

Bref si nous devons le respect à tous les prospects qui nous contactent, ainsi que la confidentialité, nous leur conseillons amicalement de faire un choix; soit ils peuvent faire mieux que les autres, grâce à un concept original, soit il vaudrait mieux essayer de trouver un arrangement avec celui dont ils rêvent d’utiliser le concept !