22 mars 2009

Accord de principe entre la Roumanie et la FMI : La Roumanie va recevoir à titre préventif ; « ceinture de sécurité », plus de 20 milliards d’Euro de prêts à taux faibles, en majorité du FMI, mais aussi de l’UE, de la banque mondiale et de la BERD. La condition est la baisse du déficit public à laquelle le gouvernement travaille déjà depuis plusieurs mois, et de la part des coûts de fonctionnement et des salaires rapporté au PIB. Pas de hausse de la fiscalité demandée, et les investissements dans les infrastructures sont recommandés.
La plus grosse partie de la somme prêtée sera conservée en dépôt à la banque centrale, pour permettre de faire face sans chocs aux échéances des emprunts en devises à court terme du secteur privé, réduisant donc les taux d’intérêt pesant sur l’activité et les risques de sortie importante de capitaux du pays.
Le FMI a aussi obtenu un accord avec les maisons mères étrangères des banques roumaines pour que l’argent injecté reste dans l’économie roumaine et serve pleinement au re-démarrage économique.